Le tissage : un art transmis de génération en génération

Publié le : 23 septembre 20213 mins de lecture

En fait, le tissage est un art qui a un rôle essentiel dans la culture africaine. Vous pouvez imaginer une serviette ou un tissu que vous employez quotidiennement. Mais aussi, vos habits, les habits de vos amis et votre famille. Imaginez les sacs, les paniers ainsi que les filets de pêche que vous utilisez. 

L’art du tissage en Afrique

Néanmoins, ces outils sont vraiment intéressants. Il y a très longtemps, environ 6000 ans, les anciens égyptiens avaient commencé à tisser. Plus tard, si on remonte dans l’histoire, de nombreuses choses ont changé. Par contre, la technique reste la même. Effectivement, le tissage existe encore. Vous appliquez les mêmes actions que vos aïeux et c’est merveilleux. Chaque chose fabriquée à base de tissage est le fruit d’une immense rite de tissage. Cependant, il existe un lien fort avec votre histoire grâce au tissage. En effet, les différents outils comme les paniers et filets de pêche paraissent sans doute normaux pour vous.

La culture du tissage

Le tissage a une place importante dans votre tradition, c’est une marque de votre identité. Les habitants du sud de Ghana appelés aussi Akans ont fabriqué un tissu connu sous le nom de Kente ou Kenté. En fait, ce tissu est l’emblème de leur culture. Et les coloris ainsi que les motifs ont un sens. Ces derniers sont des symboles désignant la religion, l’histoire, la politique et les contes. Par exemple, la couleur verte évoque les médicaments aux herbes, la ferme ou encore les plantes. En effet, il s’agit d’un signe de vie, de fertilité et de croissance. Le gris fait penser aux cendres employées pour les rites de lavement. Ce qui représente un esprit stable et propre. 

Le tissage est courant dans la vie quotidienne 

Il faut savoir que le tissu fabriqué par les Akans symbolise leur mode de vie. De plus, il révèle ce qui est capital pour eux. En fait, c’est à travers le Kente que les Akans montrent leur façon de voir le monde. Et ce, de manière colorée et créative. Au Mali, afin de se couvrir durant l’hiver, le peuple Fulani fabrique des tissus Khasa. En fait, ce sont des couvertures décorées avec des triangles, des cercles ou des rayures. Ces motifs désignent la vie dans la nature et aussi les personnages mythologiques. En effet, le tissage a un lien étroit avec les traditions des communautés. A priori, c’est une sorte d’art. Le tissage est un art que certains emploient dans la vie de tous les jours. Mais aussi, il fait partie de la culture de la communauté.              

Plan du site